top of page
Rechercher

Conscience ontologique / Laisser sa présence en ligne et l'intégrer à sa "conscience ontologique".

Je veux laisser derrière moi, après ma mort, mon existence, mes valeurs et la façon dont je les perçois, mon capital d'expérience et d'apprentissage, ainsi que mes expressions et représentations.


Bien que je le fasse actuellement par le biais de mon propre site web, si je meurs, je ne serai pas en mesure de payer les frais d'abonnement et il disparaîtra de l'internet.


Dans cette optique, Facebook, Instagram, Twitter et d'autres qui ne facturent pas de frais peuvent être idéaux, mais si je vais dans cet endroit pour des utilisations qui ne nécessitent pas les connexions, les likes, les follow, etc. (ce que l'on appelle les strokes) que beaucoup de gens recherchent, c'est à nouveau un peu stressant. Ça peut être un peu stressant.


Je ne me vois pas enterrer mes os dans une tombe dans ma ville natale, mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle je laisse ma présence en ligne.

Le fait est que je n'ai pas d'enfants, que je ne suis pas en contact régulier avec des proches et que je n'ai aucune envie d'enterrer mes os dans une tombe et que quelqu'un vienne les visiter.


Si je souhaite laisser ma présence, mes valeurs et mes perceptions, ainsi que mes expressions et mes manifestations sur l'internet, c'est en raison du concept de "reconnaissance de présence", qui fait également partie de mon concept de photographie de portrait.


Cette question me trotte dans la tête depuis mon enfance, et je n'ai cessé d'y réfléchir, d'y penser, de m'y confronter tout au long de ma vie quotidienne, pour finalement arriver à l'aspect le plus important de l'esprit humain, la recherche de la "perception de l'existence", qui est devenue ma vie même.


En laissant mon existence sur le web, je perçois et j'accepte objectivement toute ma vie réelle et je fais de ma véritable "existence" une partie de sa vie.


Il continuera d'exister à cet endroit après ma mort, donnant parfois courage et guérison à d'autres.

Cela signifie que mon concept de "conscience de l'existence" lui-même existera même après ma mort.


Je crois que la "conscience de la présence/accident vasculaire cérébral" n'est pas seulement un échange avec les autres, mais avant tout entre soi et soi-même, et que si l'on peut le faire de manière positive, on peut connaître son véritable être et vivre sa véritable vie.


Être conscient" signifie que je laisse ma propre présence sur l'internet.

Je m'efforcerai de le faire à l'avenir, même en dehors du site web.


Photographer MAL par 丸本祐佐(Marumoto Yusuke)Tokyo Japon



Comentarios


bottom of page